Français (French) English
ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES SCIENCES APPLIQUÉES ET DE TECHNOLOGIE

Ingénieur en Systèmes numériques

Technologies numériques et signal, systèmes embarqués

Les ingénieurs de la spécialité « Systèmes numériques » conçoivent et développent des systèmes complexes à base d'informatique et d'électronique embarquées et maîtrisent un large spectre de compétences dans le développement d’applications logicielles/matérielles pour les systèmes embarqués, les objets communicants, la robotique, l'intelligence artificielle, le multimédia, les réseaux mobiles, l’aéronautique, ou l’instrumentation biomédicale.

L’Ingénieur en Systèmes numériques développe de nouvelles applications et fonctionnalités afin de  réaliser des systèmes autonomes, embarqués, intégrés dans des systèmes complexes. Ce métier, combinant informatique et matériel, est en constante mutation et associe travaux collaboratifs en équipe, création de valeurs, conception, programmation logicielle et test. Les enjeux industriels et technologiques sont majeurs et l’Ingénieur en Systèmes Numériques est particulièrement présent dans les entreprises de haute technologie. Les applications sont multiples et concernent l’automobile, les télécommunications, l’aéronautique, le militaire et le médical, etc.

La spécialité Systèmes numériques a pour objectif de former des ingénieurs ayant une vaste compétence en systèmes embarqués et particulièrement dans les domaines :

  • de l'ingénierie électronique analogique et numérique ;
  • des méthodologies de spécifications de systèmes industriels et temps réel ;
  • du traitement et de la transmission de l'information.

La formation repose sur de solides bases en électronique analogique et numérique, ainsi qu'en informatique temps-réel, et conduit, en troisième année, à aborder des systèmes applicatifs complexes. Elle comprend :

  • le génie électronique : composants et fonctions électroniques, logique et logique programmable, microprocesseurs, circuits intégrés, asservissements, interfaçage ;
  • l'informatique industrielle : architectures à microprocesseurs, méthodologies de systèmes industriels à temps réel ;
  • le traitement et la transmission de l'information : images et son, communications analogiques et numériques sur des réseaux fixes et mobiles, protocoles ;
  • le génie logiciel : algorithmique et programmation (logique, objet, fonctionnelle), structures de données, algorithmique avancée et distribuée, compilation, conception objet ;
  • les systèmes informatiques et réseaux : systèmes d'exploitation, systèmes répartis, réseaux ;
  • les ouvertures applicatives : systèmes embarqués, conception de systèmes complexes sur puces (SoC pour System On Chip), radiocommunications, reconnaissance de formes.

La formation technologique repose sur une compétence principale en électronique et informatique industrielle (environ 2/3 des enseignements technologiques) et une compétence complémentaire en logiciel, systèmes informatiques et réseaux (environ 1/3 des enseignements technologiques).

La 1re année débute par un « premier semestre d'adaptation » selon l'origine des étudiants. Les enseignements (en compétence principale et complémentaire, en mathématiques et sciences humaines) constituent le socle fondamental de la formation de l'ingénieur en électronique.

La 2e année est consacrée à l'acquisition des techniques avancées de l'ingénieur électronicien principalement dans le domaine de l'électronique numérique et des systèmes temps-réel.

La 3e année offre une orientation vers l'international, la recherche, le management ou la Santé et propose des ouvertures thématiques en :

  • traitement de données multimédia,
  • ingénierie des systèmes embarqués.

Organisation de la formation Électronique

Que ce soit la convergence des applications (voix, données, vidéo) ou bien la multiplication des standards de communication (Wi-Fi, GSM, UMTS, 4G, etc.), les évolutions technologiques récentes montrent que le métier d'ingénieur électronicien est en constante évolution car il est souvent amené à intégrer des systèmes de plus en plus complexes, embarqués, à contraintes fortes (consommation, capacité, mémoire, etc.) où l'interaction entre matériel et logiciel est de plus en plus forte.

Dans ce contexte, le socle de compétences (en technologie et méthodologie) large et équilibré entre sciences humaines et sciences de l'ingénieur (double compétence) permet à l'ingénieur en Électronique d'être en mesure d'aborder ces mutations technologiques. Sa formation de base l'autorise à exercer ces compétences dans des domaines d'activités très divers, et ainsi de s'adapter facilement à des situations nouvelles et variées. Sa formation complémentaire lui permet d'être rapidement opérationnel en fonction de l'environnement informatique et réseaux dans lesquels il est amené à travailler.

La pédagogie de la formation en Systèmes numériques s'appuie sur

  • des bases fondamentales solides offrant un socle technologique stable ;
  • un savoir-faire fondé sur la pratique (plus d'un tiers des enseignements technologiques sont de type TP et/ou Projets) ;
  • de nombreux intervenants professionnels exerçant au sein de la technopole ;
  • une offre de formation continuellement adaptée et renouvelée ;
  • une ouverture aux technologies de demain (proximité avec le monde de la recherche)
  • un matériel pédagogique de haut niveau disponible sur une large plage horaire tout au long de la semaine.