Français (French) English
ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES SCIENCES APPLIQUÉES ET DE TECHNOLOGIE

Témoignages (spécialité Photonique)

Manon Gautheron, promotion 2017 - Ingénieure support chez Hamamatsu

« Je trouve de nouvelles solutions tous les jours »

Manon GautheronMon parcours
« Après le Bac, j'ai choisi de suivre un parcours CPGE PCSI-PSI dans le but d'intégrer l'Enssat en photonique. C'est à l'Enssat que j'ai découvert la biophotonique (photonique appliquée aux sciences du vivant). Cette spécialité fut une véritable révélation pour moi, étant également très attirée par la biologie. Je suis partie effectuer ma 3e année à l'Université Laval à Québec qui offre une option biophotonique. Suite à cette expérience, je suis rentrée en France pour réaliser un stage dans l’étude des interactions entre la lumière et les plantes...

Pourquoi ce métier ? Et ce que j'aime dans mon métier aujourd'hui
Aujourd’hui, j'ai la chance de pouvoir travailler dans l'optique instrumentale à destination de la médecine au sein de la société Hamamatsu en tant qu'ingénieure support technique. Je développe des systèmes d’imagerie médicale permettant de numériser en haute résolution des tissus biologiques. Cette technologie facilite le diagnostic précoce de cancers et ouvre la voie vers la médecine 2.0. Ce qui rend pour moi ce travail encore plus enrichissant et dynamique, c'est que je voyage beaucoup en France et dans les pays frontaliers, et que je rencontre de nouveaux problèmes et trouve de nouvelles solutions tous les jours.

Ce que l'Enssat m’a apporté
D’un point de vue professionnel, l'Enssat m’a apporté de solides bases en optique-photonique, aussi bien théoriques que pratiques. La spécialité photonique de l'Enssat est une formation reconnue par les entreprises, ce qui y facilite l’accès. D’un point de vue personnel, l'Enssat, intégrant des élèves de tous horizons, encourage le travail en équipe et la cohésion dans une même classe. »

Christophe Garnier, promotion 2016 - Ingénieur R&D chez Oxxius

« Mes lasers améliorent les systèmes d’imagerie médicale »

Christophe GarnierMon parcours
« Après avoir obtenu un DUT Mesures Physiques, j'ai choisi de poursuivre mes études. Ayant un attrait pour le monde de l'optique, j'ai intégré l'Enssat dans la spécialité Photonique. Au cours de ma troisième année, j'ai choisi de mener un projet autour de l'holographie numérique (création d’hologrammes numériques, mise en forme de faisceau, etc.)...


Pourquoi ce métier ? Et ce que j'aime dans mon métier aujourd'hui
Je suis maintenant en CDI en tant qu'ingénieur R&D au sein de la société Oxxius. Je travaille sur des systèmes permettant de combiner plusieurs sources lasers en un même faisceau. Ces systèmes sont notamment utilisés en microscopie. Ils permettent d’améliorer les systèmes d’imagerie médicale afin de détecter plus précocement certains cancers. Travailler sur la réalisation de ces systèmes est passionnant car les configurations sont multiples et les évolutions permanentes.

Ce que l'Enssat m’a apporté
La pluridisciplinarité de l'enseignement reçu à l'Enssat m'a permis d'acquérir de solides bases pour mettre au point de nouveaux systèmes laser innovants. »

Mathilde Charbonnier, promotion 2017 - Ingénieure industrialisation chez Keopsys

« Mes lasers iront dans l’espace »

Mathilde CharbonnierMon parcours
« Après un DUT Mesures Physiques, j’ai intégré la filière photonique de l'Enssat. En 3e année j’ai fait le choix du contrat de professionnalisation pour développer mes compétences en alternance dans une entreprise. J’ai travaillé sur les applications géophysiques (utilisation des méthodes de la physique pour étudier la Terre et son environnement). Cette année m’a confirmé que le domaine de la photonique était en pleine expansion dans le milieu industriel pour de nombreuses applications. Intégrer, dès la troisième année le monde du travail, m’a aussi permis de gagner en maturité et en indépendance...

Pourquoi ce métier ? Et ce que j'aime dans mon métier aujourd'hui
J’ai commencé ma carrière au sein d’une entreprise dans laquelle je travaillais sur le développement d’un système optique pour les futures voitures autonomes. J’ai ensuite eu l’opportunité de changer d’emploi. Aujourd’hui, je suis en CDI dans une entreprise qui conçoit et fabrique des lasers et amplificateurs à fibres optiques pour divers domaines, notamment ceux de la défense et de l’aérospatial. Je développe des lasers spécialement conçus pour être embarqués dans des satellites ou des missions spatiales.
Dans l’entreprise, je suis ingénieur industrialisation, c’est-à-dire que je travaille entre le développement R&D et la production. Je ne connais pas la routine, les projets sur lesquels je travaille sont plutôt de courtes durées donc je change souvent de projets. Cela me permet d’apprendre beaucoup du métier d’ingénieur en photonique. C’est ce qui me plait dans mon métier. Et surtout, je travaille dans une équipe dynamique et soudée. Nous sommes tous à l’écoute des uns des autres et, en cas de difficultés, je sais que je peux compter sur mes collègues et inversement. L’esprit d’équipe est primordial à mon sens dans le monde de l’entreprise.

Ce que l'Enssat m’a apporté
Dans le cadre de mon activité professionnelle, je me rends compte que la formation suivie à l'Enssat est de qualité tant d’un point de vue théorique que pratique. C’est aussi une formation qui apprend à être autonome, ce qui est un atout important pour le métier d’ingénieur. »

Amélie Piveteau, promotion 2017 - Doctorante à l’Institut Femto-st

« Mes recherches concernent le domaine en plein essor de la cryptographie quantique »

Amélie PiveteauMon parcours
« J’ai commencé mes études supérieures par une classe préparatoire (MPSI/MP) avant de rentrer à l'Enssat sur concours. J’ai choisi la filière photonique car j’appréciais particulièrement les cours d’optique et d’électromagnétisme en prépa. En 3e année à l'Enssat, les cours de cryptographie quantique m’ont donné envie de faire mon stage de fin d’études dans ce domaine. À la suite de ce stage, j’ai choisi de continuer en thèse dans ce domaine...


Pourquoi ce métier ? Et ce que j'aime dans mon métier aujourd'hui
J’ai obtenu une thèse en cotutelle entre l’université de Stockholm et l’institut Femto-st de Besançon. Mon sujet concerne l’étude de systèmes d’interférences à deux photons longues distances. Il s’agit d’un travail principalement expérimental de grande précision. Mes travaux pourront être utilisés dans les systèmes de cryptographie quantique.

Ce que l'Enssat m’a apporté
L'Enssat m'a apporté une pluridisciplinarité en optique qui est nécessaire, quel que soit le domaine choisi en sortie d’école. »

Yves-Vincent Bardin, promotion 2015 - Ingénieur R&D chez Azurlight Systems

« Je développe des lasers pour la détection d’ondes gravitationnelles »

Yves-Vincent BardinMon parcours
« « Avant d’intégrer l'Enssat, j’ai effectué une formation en classe préparatoire PTSI/PT (physique, technologie et sciences de l'ingénieur).  J’y ai abordé des notions fondamentales de mécanique que j’utilise encore aujourd’hui afin de concevoir des systèmes mécaniques et de maîtriser des logiciels de conception.
En parallèle de ma 3e année d’école d’ingénieurs en Photonique, j’ai suivi un master en Management et Administration des Entreprises. Cette formation m’a permis de m’adapter au monde de l’entreprise en conciliant un savoir-faire technique en photonique et des compétences générales en management et gestion...


Pourquoi ce métier ? Et ce que j'aime dans mon métier aujourd'hui
J’ai commencé ma carrière au sein du centre technologique ALPhANOV en qualité d’ingénieur R&D. J’ai contribué à la montée en puissance de sources lasers impulsionnelles fibrées. Je suis aujourd’hui ingénieur de recherche au sein de l’entreprise Azurlight Systems où je suis en charge du développement de sources laser de forte puissance. Ce type de laser est principalement utilisé pour des applications industrielles ou scientifiques telles que la détection d’ondes gravitationnelles et le refroidissement d’atome.  
Dans mon métier, je ne m’ennuie jamais : les évolutions technologiques incessantes ainsi que les secteurs d’activités divers et variés dans le domaine des sources lasers et de la fonctionnalisation des fibres optiques contribuent à rendre mon métier particulièrement stimulant. De plus, la conception de sources lasers nécessite une grande polyvalence, cela me permet de travailler et de développer mes compétences dans différents domaines tels que la physique, l’électronique, la mécanique ou encore la chimie !

Ce que l'Enssat m’a apporté
L'Enssat développe les qualités nécessaires au métier d’ingénieur afin de répondre aux exigences techniques attendues dans le monde de l’entreprise. À travers les différentes matières techniques enseignées, les notions fondamentales utiles dans notre cœur de métier sont acquises. Les projets et matières complémentaires permettent de comprendre la nécessité et les besoins d’une équipe pluridisciplinaire au sein d’une structure. »